Accueil
>
Blog
>
Quelle différence entre le DPE projeté et l'audit énergétique ?
Lecture : 
3
 min

Quelle différence entre le DPE projeté et l'audit énergétique ?

Ecrit par 
JR de Vauplane
.
Mis à jour le 
24/07/2023
Articles annexes

Auparavant, parmi les nombreuses aides disponibles pour financer l’acquisition d’un logement, le Prêt à taux zéro (PTZ) était largement plébiscité par les ménages français. Pour pouvoir en bénéficier, il convenait de réaliser un DPE projeté ou un audit énergétique et les travaux envisagés devaient atteindre un niveau minimal de performance énergétique

Toutefois, le gouvernement a récemment annoncé un durcissement des conditions d’accès au dispositif, avant sa suppression d’ici à 2027. Dorénavant, seuls les achats de logements neufs en habitat collectif situés dans une zone tendue seront éligibles. Cette nouvelle réduit de fait l’intérêt “réglementaire” du DPE projeté. L’audit énergétique continuant lui, à ouvrir de nombreuses aides. 

Qu’est-ce que le DPE projeté et en quoi varie-t-il du DPE classique ? Ce diagnostic se distingue-t-il de l’audit énergétique ? Ithaque vous résume l’essentiel de ce que vous devez savoir sur ces deux prestations pour bien démarrer vos travaux de rénovation.

Qu’est-ce que le DPE projeté ?

DPE est l'abréviation de Diagnostic de Performance Énergétique. Il s’agit d’un document officiel, car la loi l’impose dans plusieurs cas : lors de la vente ou de la location d’un bien immobilier par exemple.

L’étiquette DPE du logement - qui va de A à G - doit alors figurer sur l’annonce. Cette étiquette classe la performance énergétique et climatique de l’habitation au moment du diagnostic. 

DPE classique (dit “réglementaire”) et DPE projeté : quelles différences ?

Le diagnostic de performance énergétique, ou DPE, classe une maison ou un appartement en lui attribuant une étiquette, allant de A (pour un logement avec une consommation en énergie et un taux d’émission de gaz à effet de serre faibles) à G (pour un logement qualifié de passoire énergétique).

L’état des lieux du bâtiment est dressé à l’instant où le DPE est mené. Bien qu’une proposition de travaux de rénovation pour une amélioration des performances énergétiques soit incorporée dans le diagnostic, elle se révèle insuffisante dans le cas d’un logement de classe F ou G.

Le DPE projeté intervient en complément du DPE classique : il mentionne les travaux de rénovation prioritaires à mener pour atteindre une étiquette décente (et donc une consommation en énergie et un taux d’émission de gaz à effet de serre restreints), ainsi qu’une deuxième série de travaux pour passer le logement en classe A ou B. Une estimation de la consommation en énergie est également incorporée dans le bilan post DPE.

Les limites du diagnostic de performance énergétique projeté

Le DPE projeté n’est pas très onéreux : comptez environ 200 euros pour un appartement T4, et jusqu’à 350 euros pour une maison de cinq pièces. Ce prix bas révèle les nombreuses limites du diagnostic de performance énergétique projeté.

La réalisation du DPE projeté ne donnera lieu à aucun échange avec les professionnels intervenant sur votre logement : le diagnostic ne tiendra pas compte des besoins réels que vous pourriez avoir, des contraintes budgétaires, ou des particularités du bâtiment.

De même, les préconisations visent la seule amélioration théorique de la performance énergétique de votre bien immobilier. Ainsi, les travaux de rénovation sont souvent irréalisables : installation d’une pompe à chaleur en appartement, isolation par l’intérieur dans des logements déjà très exigus, etc.

En réalité, pour ce prix, le diagnostiqueur n’a pas le temps de faire une étude poussée et sur mesure afin de trouver les bonnes solutions de travaux à réaliser. Il va seulement se concentrer sur quelques idées qui vont augmenter artificiellement et à coup sûr la note DPE projetée. 

C’est pourquoi l’estimation de l’effet des travaux recommandés sur la performance du logement est imprécise et ne permettra pas de garantir le passage à une classe plus élevée au DPE.

Enfin, ce type de diagnostic (DPE classique et DPE projeté) ne permet pas d’obtenir des aides financières pour la réalisation des travaux de rénovation.

L’audit énergétique : un diagnostic complet et exhaustif

Tout comme pour le DPE, l’audit énergétique se décline en plusieurs variantes. Pour un comparatif plus précis des différences entre le DPE classique et l’audit énergétique réglementaire, consultez notre article sur le sujet.

Différencier l’audit énergétique réglementaire et l’audit énergétique incitatif

L’audit énergétique réglementaire est obligatoire depuis le 1er avril 2023 dans le cadre de la vente d’une maison ou d’un appartement qualifié de passoire thermique (classes F et G au DPE). Cette évaluation vise à orienter au mieux les travaux de rénovation énergétique dans un logement. En effet, l’audit réglementaire sert à donner une première feuille de route de travaux que le futur propriétaire pourra exécuter. Cependant, cette feuille de route n'a pas été pensée par le nouveau propriétaire et ce-dernier peut donc souhaiter un rapport plus personnalisé.

L’audit énergétique incitatif est une version plus précise encore que son pendant réglementaire. Cet audit est là pour conseiller un propriétaire dans son plan de travaux. Il s'agit d'améliorer la performance d’un logement de manière optimale, en prenant en compte les contraintes imposées par le propriétaire: budget, équipement, architecture, etc. 

Les avantages de l’audit énergétique incitatif

Contrairement au DPE projeté qui établit un diagnostic limité et non personnalisé d’un appartement ou d’une maison, l’audit énergétique incitatif est fait sur mesure. À l’issue de la visite des ingénieurs thermiciens professionnels, un dossier vous sera remis, incluant :

  • Une étude thermique précise, vous permettant de définir un plan de travaux de rénovation adapté et optimisé exposé par deux scénarios. Vous bénéficiez alors du meilleur ratio possible entre la performance énergétique visée et le coût de ces travaux ;
  • Une évaluation détaillée, poste par poste, du coût réel des travaux (main d'œuvre, matériaux, équipement, etc.)  ;
  • Une simulation de la consommation en énergie estimée pour le logement une fois la rénovation énergétique achevée ;
  • Le montant des aides financières auxquelles vous pouvez prétendre ainsi que votre reste à charge pour vous lancer dans votre projet sans mauvaise surprise et en toute sérénité.

En effet, la réalisation d’un audit énergétique incitatif ouvre droit à des aides pour le financement de vos travaux de rénovation, ce que ne permet pas le DPE classique ou projeté. 

L'audit énergétique est une condition sine qua non pour récupérer jusqu'à 50 000 € d'éco PTZ pour des travaux de rénovation. Ce dispositif, a contrario du PTZ pour l’acquisition d’un bien immobilier, a été maintenu et renforcé par le gouvernement.

L’audit énergétique permet également de prétendre : 

  • au forfait Rénovation Globale des certificats d’économie d’énergie (CEE) délivrés par les fournisseurs d’énergie, 
  • au forfait Rénovation Globale de MaPrimeRénov’
  • certaines aides régionales additionnelles : par exemple le dispositif Ecoreno’v pour les habitants de Lyon et sa métropole. 

Par ailleurs, en optant pour l’audit énergétique incitatif, vous bénéficiez d’un accompagnement d’experts personnalisé et adapté pour dessiner les contours de votre projet de rénovation en amont de sa réalisation. 

Les recommandations tiennent compte des contraintes architecturales et de l’état du bâtiment, des contraintes budgétaires, ou encore de vos envies particulières.

Notez par ailleurs que contrairement au DPE, l’audit énergétique incitatif est réalisé par un bureau d’étude thermique. 

Les professionnels chargés d’établir le diagnostic sont des ingénieurs thermiciens bénéficiant de cinq ans d’études, ce qui garantit la qualité de leur expertise.

Ingénieur thermicien lors d'un audit énergétique
Vous souhaitez rénover votre logement ?
Contactez-nous !

De l’importance de faire une étude thermique de son logement avant de se lancer dans les travaux de rénovation énergétique

Il est essentiel de réaliser des études thermiques de son logement avant de se lancer dans des travaux de rénovation de grande ou plus petite envergure. 

L’audit énergétique s’impose comme une étape indispensable pour vous donner une vision éclairée des travaux à mener dans votre habitation.

Entrez dès à présent en contact avec l’équipe d’Ithaque et laissez-vous guider pour démarrer vos travaux de rénovation énergétique en toute confiance !

Autres articles recommandés : 

Vous voulez en savoir plus ?

Foire à Questions - FAQ

quelle est la durée de validité du DPE et de l'audit énergétique ?

Tant le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) que l'audit énergétique ont une validité de 10 ans. Cependant, il existe des exceptions, notamment pour les grandes entreprises, qui doivent mettre à jour leur audit énergétique tous les 4 ans.

Qui réalise le DPE ?

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est effectué par un professionnel du diagnostic, qui doit être accrédité par le Cofrac (Comité français d'accréditation). Ce professionnel intervient principalement dans le contexte de transactions immobilières, de locations ou de nouvelles constructions. Son rôle consiste à réaliser des évaluations techniques et à garantir que les bâtiments respectent les normes en vigueur en matière de réglementation, de santé et d'environnement.

Qui réalise l'audit énergétique ?

l’audit énergétique est réalisé par un technicien thermicien, qui lui-même appartient à un bureau d’étude thermique (BET). Les bureaux d’étude thermique interviennent dans le cadre de projets de rénovation énergétique et de construction. Ils analysent la consommation énergétique des bâtiments, recherchent des solutions techniques pour l’optimiser, et conseillent leurs clients pour mettre en œuvre ces solutions. Pour mener à bien leur mission, ils utilisent des outils de calcul et des appareils de mesure très spécifiques.

quelle est la différence entre le DPE et l'audit énergétique en terme de prix ?

Le coût d'un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est généralement compris entre 150 et 250 €, selon les indications de l'ADEME. En ce qui concerne le prix d'un audit énergétique pour une maison individuelle, il fluctue habituellement entre 800 et 2000 € pour un particulier. Selon les revenus, les subventions gouvernementales peuvent couvrir jusqu'à 500 € de ces dépenses.

Update cookies preferences