Inscrivez-vous au webinaire : Découvrez les nouveautés de MaPrimeRénov' - le 04 Juillet à 18h
Accueil
>
Blog
>
Quelles sont les différences entre un DPE et un audit énergétique ?
Lecture : 
5
 min

Quelles sont les différences entre un DPE et un audit énergétique ?

Ecrit par 
Jean-Régis de Vauplane
.
Mis à jour le 
10/06/2024
Articles annexes

L’efficacité énergétique est devenue une priorité dans la rénovation des bâtiments en France. Deux documents clés jouent un rôle central dans cette démarche : le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) et l’audit énergétique. Bien que ces termes soient souvent utilisés de manière interchangeable, ils ont des objectifs et des contenus distincts.

La différence entre DPE et audit énergétique réside dans leur finalité et leur contenu : l’audit énergétique est plus complet, personnalisé et accompagné d’un plan d’actions, tandis que le Diagnostic de Performance Energétique donne une estimation de la consommation énergétique moyenne d’un logement.

Le DPE et l’audit énergétique nécessitent des professionnels certifiés pour leur réalisation, et ils diffèrent en termes de précision, de prix, de durée de validité, de contenu, ainsi que des obligations légales et des aides financières associées.

Si ces deux documents permettent d’en apprendre plus sur la performance énergétique d’un logement, ils n’ont pas la même finalité. La finalité première d’un DPE est d’évaluer la performance énergétique d’un logement. Alors que la finalité première d’un audit énergétique est d’identifier les axes d’amélioration énergétiques du logement.

En tant que propriétaire par exemple, si votre objectif est de réduire les émissions de CO2, la consommation en énergie et faire baisser les factures de votre maison, un audit énergétique réalisé par un professionnel sera une aide précieuse. Les experts d’Ithaque vous expliquent tout ce que vous devez savoir.

Dans quels cas ces documents sont-ils obligatoires ?

Le diagnostic de performance énergétique est le document le plus connu car tout bien immobilier mis en vente ou en location doit faire figurer l’étiquette allant de A à G sur l’annonce. Depuis la réforme entrée en vigueur au 1er juillet 2021, le DPE est par ailleurs opposable : en cas d’erreur dans le diagnostic, l’acquéreur ou le locataire du logement concerné pourra se retourner contre le vendeur ou le bailleur. Cela a son importance : à compter de 2025, la mise en location des logements de classe G sera en effet interdite.

L’audit énergétique réglementaire est quant à lui obligatoire depuis le 1er avril 2023 pour la vente de toute maison individuelle désignée comme passoire thermique (c’est-à-dire ayant une étiquette F ou G au DPE). Cette évaluation sera étendue, dès le 1er janvier 2025, aux bâtiments de classe E puis en 2034 aux classes D. Notez que cette disposition réglementaire ne vous concerne pas si vous êtes propriétaire d’un lot en copropriété.

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

Définition du DPE

Le diagnostic de performance énergétique, ou DPE, classe un logement en fonction de ses performances énergétiques (consommation exprimée en kWh/m²) et écologiques (quantité d’émissions de gaz à effet de serre par m² et par an). Chaque maison ou appartement ainsi évalué se voit attribuer une étiquette, allant de A pour les plus performants à G pour les plus énergivores. Une classe F ou G au DPE qualifie alors le logement de “passoire thermique”.

Le DPE a été réformé en 2021 pour mieux prendre en compte les enjeux climatiques. L’évaluation intègre désormais de nouveaux critères, tels que l’éclairage de l’habitation, la qualité du refroidissement et de l’isolation, les déperditions thermiques ou encore le mode de chauffage (général et pour la production d’eau chaude sanitaire). Le DPE évalue ainsi l’efficacité du système de production d’eau chaude sanitaire pour fournir un bilan précis sur l’habitation. Mais le principal changement réside dans le mode de calcul.

Avant le DPE intégrait la consommation d’énergie réelle pour déterminer de la performance énergétique d’un bien. Sauf qu’une résidence secondaire - occupée partiellement - ne consomme pas comme une résidence principale. Et une personne seule dans un appartement de 80m2 ne consomme pas comme un couple avec 2 enfants. C’est pour cette raison que le DPE s’attarde beaucoup plus sur les caractéristiques énergétiques intrinsèques du logement, et plus sur les factures d’énergie.

Vous pouvez calculer votre classe énergétique d'un façon estimative avec notre calculateur DPE 

Informations Mentionnées dans le DPE

Le DPE fournit plusieurs informations essentielles :

  • La consommation d’énergie du bâtiment (kWh/m²/an)
  • Les émissions de gaz à effet de serre (kg CO2/m²/an)
  • Des recommandations pour améliorer la performance énergétique du bâtiment
  • Une estimation des coûts annuels d’énergie

Depuis la fusion des étiquettes énergétiques, une seule étiquette distingue désormais la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre du logement.

Avantages et Limites du DPE

Avantages

  • Transparence : Fournit des informations claires sur la consommation énergétique et les émissions de CO2.
  • Comparaison : Permet de comparer différents logements sur la base de leur efficacité énergétique.
  • Obligation réglementaire : Indispensable pour la vente ou la location, ce qui garantit une certaine transparence sur le marché immobilier.

Limites :

  • Simplicité : Malgré des différences dans leur utilisation, le diagnostic de performance énergétique inclut lui aussi des préconisations de travaux. Toutefois, se baser sur le DPE en vue d'une rénovation est peu fiable.En effet, les recommandations sont sommaires et ne précisent pas quelle est la solution technique optimale adaptée à un logement donné. Les préconisations de travaux ne détaillent ni les matériaux à employer, ni les épaisseurs d'isolant à mettre, ni les fiches techniques des équipements à installer. Les projections de classe énergétique ne sont pas garanties. 
  • Généralité : Donne une vue d'ensemble plutôt que des solutions spécifiques.les recommandations sont sommaires et ne précisent pas quelle est la solution technique optimale adaptée à un logement donné. Les préconisations de travaux ne détaillent ni les matériaux à employer, ni les épaisseurs d'isolant à mettre, ni les fiches techniques des équipements à installer. Les projections de classe énergétique ne sont pas garanties

Ingénieur thermicien lors d'un audit énergétique
Vous souhaitez rénover votre logement ?
Contactez-nous !

L’audit énergétique

L’audit énergétique a été instauré dans le cadre de la loi visant à lutter contre le dérèglement climatique et à renforcer la résilience, promulguée le 24 août 2021.

Objectifs de l'audit énergétique

L'audit énergétique vise à fournir une évaluation détaillée de la performance énergétique d’un logement. Il propose également des scénarios de travaux de rénovation pour améliorer l'efficacité énergétique du bien.

Processus de réalisation d'un audit énergétique

L’audit énergétique est réalisé par un bureau d'études thermiques spécialisé (certifié RGE audit) ou par un auditeur indépendant. Le processus comprend plusieurs étapes :

  1. Visite technique : Inspection initiale du logement pour collecter des informations auprès du propriétaire.
  2. Analyse des données : Les informations recueillies sont analysées pour établir un état des lieux détaillé.
  3. Rapport d’audit énergétique

Le rapport d'audit énergétique comprend plusieurs éléments :

  • Données de consommation à l’état initial : Évaluation de la consommation énergétique actuelle.
  • Description du contexte et de l’environnement : Analyse de l’environnement et des caractéristiques du bâtiment (enveloppes, systèmes, déperditions).
  • Scénarios de travaux de rénovation énergétique : Propositions détaillées de travaux pour améliorer l’efficacité énergétique. L'audit est particulièrement crucial pour les logements classés F, car il permet d'identifier les mesures nécessaires pour atteindre une meilleure performance énergétique.
  • Préconisations : Recommandations pour optimiser la performance et la gestion des équipements.
  • Conseils de comportement : Recommandations pour adopter des comportements économes en énergie.

Ces étapes garantissent une approche complète et précise pour améliorer la performance énergétique des logements.

Avantages de l’Audit Énergétique

Avantages

  • Précision : Fournit une analyse détaillée et des recommandations spécifiques pour des améliorations concrètes.
  • Économie : Aide à réaliser des économies substantielles sur les factures d’énergie à long terme.
  • Subventions : Permet de bénéficier de subventions pour la réalisation des travaux de rénovation énergétique.

Utilité des Documents ( audit énergétique et DPE )

Quand a-t-on besoin d’un DPE ?

Le DPE est requis :

  • Lors de la mise en vente d’un bien immobilier
  • Lors de la location d’un logement
  • Pour informer les futurs acheteurs ou locataires sur la performance énergétique du bâtiment

Quand a-t-on besoin d’un Audit Énergétique ?

L’audit énergétique est nécessaire dans plusieurs cas :

  • Pour les bâtiments classés F ou G lors de la vente (audit obligatoire depuis 2022 pour les passoires thermiques)
  • Pour les propriétaires souhaitant entreprendre des travaux de rénovation énergétique et améliorer la performance de leur bien
  • Pour bénéficier de certaines aides financières et subventions de l’État
  • Dans le cadre du parcours accompagné de MaprimeRenov’

Tableau Récapitulatif des différences entre DPE et audit énergétique

Différences entre Audit Énergétique et DPE
Caractéristiques Audit Énergétique Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)
Dans quels cas est-ce obligatoire ? Pour bénéficier de certaines aides financières, telles que MaPrimeRénov’. Pour la vente de logements classés F ou G (passoires thermiques) à partir d’avril 2023. Lors de la vente ou la location d’un logement ou d’un bâtiment. Pour un bâtiment neuf.
À quoi sert-il ? Évaluer la faisabilité et les gains énergétiques des travaux de rénovation. Hiérarchiser les travaux et connaître les aides disponibles. Informer les futurs occupants sur la performance énergétique du logement (consommation et émissions de gaz à effet de serre). Déterminer l’étiquette énergie pour la vente ou la location.
Quel prix ? Entre 500 et 1200 € (1) Entre 100 et 250 € (1)
Quelle durée de validité ? 5 ans 10 ans si réalisé depuis le 1er juillet 2021. Pour les DPE effectués avant cette date, validité fixée à 2024 maximum.
Qui le paie ? Le propriétaire, qui peut bénéficier d’aides. Le propriétaire (vendeur ou bailleur).
Quels éléments y figurent ? Caractéristiques du logement. Évaluation de la consommation énergétique actuelle. Propositions concrètes et chiffrées des travaux de rénovation. Estimation des économies d’énergie potentielles. Priorisation des travaux et détail des aides financières disponibles. Caractéristiques du logement. Évaluation de la consommation énergétique. Recommandations pour réduire les dépenses d’énergie. Étiquette énergie et émissions de CO2.

En conclusion, bien que le DPE et l’audit énergétique visent tous deux à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, ils répondent à des besoins et des objectifs différents. Le DPE est un outil de sensibilisation et de comparaison, tandis que l’audit énergétique est un outil de planification et de mise en œuvre de travaux de rénovation énergétique.

Autres articles recommandés :

Vous voulez en savoir plus ?

Foire à Questions - FAQ

DPE et audit énergétique : quelles différences ?

Alors que le DPE est un outil de mesure des performances énergétiques d’un logement, l’audit énergétique est une étude approfondie d’un bien immobilier, réalisée par un ingénieur-thermicien, qui a pour objectif de proposer des bouquets de travaux de rénovation améliorant la classe énergétique ou DPE de l’habitation.

Quel DPE pour louer en 2023 ?

À partir du 1er janvier 2023, en France métropolitaine, seuls les logements dont la consommation d'énergie ne dépasse pas 449 kWh/m²/an, correspondant à la classe G+ du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), sont autorisés à être loués, à l'exception des meublés de tourisme loués moins de 4 mois par an.

Quel DPE interdit à la location ?

La Loi "Climat et Résilience" datée du 22 août 2021 interdit à partir du 24 août 2022 toute hausse de loyer pour les logements du secteur privé qui sont classés en catégorie F et G selon le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE).