Accueil
>
Blog
>
Comment mener à bien son projet d'isolation d'une maison ancienne ?
Lecture : 
4
 min

Comment mener à bien son projet d'isolation d'une maison ancienne ?

Ecrit par 
JR de Vauplane
.
Mis à jour le 
27/06/2023
Articles annexes

Selon une étude de l’Observatoire National de la Rénovation Énergétique (ONRE), plus de cinq millions de résidences principales étaient qualifiées de passoires thermiques en 2022 et en France métropolitaine, soit un logement sur six. La législation a logiquement évolué ces dernières années en faveur d’une rénovation massive du parc immobilier.

Les travaux de rénovation offrent plusieurs avantages : un habitat plus sain pour un meilleur confort de vie, une meilleure performance pour la consommation d’énergie et une diminution des émissions de gaz à effet de serre. Dans une maison ancienne, ces travaux sont d’autant plus nécessaires, car ce type de logement souffre généralement d’une mauvaise isolation thermique.

Certains propriétaires sont pourtant réticents : maison ancienne rime souvent avec façade atypique et des travaux d’isolation semblent alors malvenus, de peur de toucher aux murs en pierre qui en font tout le charme… Pas de panique ! L’isolation énergétique est possible pour tout type de logement, à condition d’être bien accompagné. 

Ithaque Rénovation vous explique la marche à suivre !

Bien isoler sa maison ancienne pour une rénovation efficace

L’isolation ayant souvent été négligée dans les maisons bâties avant 1975, il est important de n’écarter aucun domaine où des travaux peuvent-être menés.

L’isolation de la toiture

Selon l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), une mauvaise isolation du toit est responsable de 25% à 30% des pertes de chaleur dans les logements construits avant 1974 : c’est donc une étape essentielle dans un projet de rénovation thermique.

Pour isoler sa toiture, deux options sont possibles : par l’intérieur ou par l’extérieur. Votre choix dépendra de la nature et de l’importance des travaux de rénovation à mener. Si le toit actuel de votre maison ancienne est en bon état et que les combles sont aménagés, une isolation par l’intérieur est la technique la plus simple. Dans ce cas, l’isolant est placé sous la toiture. En revanche, pour des travaux plus conséquents, privilégiez une rénovation extérieure : les panneaux isolants seront placés sous la nouvelle couverture de toit. Cette solution convient par ailleurs aux toits plats comme aux toits inclinés.

Le choix de l’isolant a aussi son importance. La laine de verre et la laine de roche sont les deux matériaux les plus répandus car peu onéreux (compter environ 13 €/m²) et offrant une bonne protection contre l’humidité et le froid. Cependant, il existe beaucoup d’alternatives fournissant une performance énergétique équivalente contre le froid, mais bien plus efficace contre la chaleur, comme la fibre de bois. Certains matériaux sont aussi écoresponsables, bénéficiant d’un mode de production peu nocif pour l’environnement, à l’instar de la laine de mouton ou de la chènevotte.

Isolation des murs et des fenêtres : par l’intérieur (ITI) ou l’extérieur (ITE) ?

Contrairement à une idée reçue, se concentrer sur la toiture lorsque le logement dispose de murs épais n’est pas suffisant, surtout lorsqu’ils sont en pierre. En effet, la pierre souffre des écarts de température et agit alors comme un pont thermique : votre maison est alors froide en hiver et chaude en été…

Comme pour le toit, une Isolation thermique par l’extérieur (ITE) ou par l’intérieur est possible. Dans le premier cas de figure, cela implique un ravalement de façade : il vous faudra obtenir une autorisation municipale pour entreprendre ces travaux, qui risquent par ailleurs d’altérer le charme de votre maison ancienne. Toutefois, une isolation thermique par l’extérieur conserve l’inertie des murs et neutralise un plus grand nombre de ponts thermiques.

À l’inverse, la technique d'Isolation thermique par l’intérieur (ITI) n’altère pas la façade de votre logement, mais réduit la surface habitable puisque l’épaisseur des isolants appliqués sur les murs grignote vos espaces de vie. Le prix de ces travaux est moins onéreux qu’une isolation thermique par l’extérieur : comptez entre 40 € et 80 €/m² pour une isolation par l’intérieur, contre 100 € à 150 €/m² pour une ITE.

Indépendamment de ce choix, il est aussi important de procéder au remplacement des fenêtres, surtout si elles sont en simple vitrage. Des fenêtres en double vitrage (voire en triple vitrage si vous habitez dans une région particulièrement froide) vous permettront d’éviter les courants d’air et la condensation. Enfin, en changeant le matériau des fenêtres (au profit du bois ou de l’aluminium, par exemple), vous lutterez efficacement contre les ponts thermiques et l’humidité.

L’isolation du sol

Une isolation du sol contribuera à améliorer le confort de vie de votre logement et peut se faire de plusieurs façons. En fonction de la méthode retenue, le prix et le choix des matériaux à utiliser varieront.

Si votre maison ancienne est équipée d’une cave, il peut être intéressant d’isoler le plafond de celle-ci plutôt que le plancher du rez-de-chaussée. Cette isolation par le dessous fonctionne également en cas de présence d’un vide sanitaire. Autrement, il faudra recourir à une isolation par le dessus : soit en enlevant le sol existant pour placer l’isolant avant de poser un nouveau revêtement de sol, soit en appliquant l’isolant directement sur le sol actuel. Cette technique présente l’inconvénient de réduire la hauteur sous plafond, il faut donc privilégier des matériaux à faible épaisseur, tels que les panneaux en bois ou en chanvre par exemple.

Notez par ailleurs que des travaux de rénovation du sol peuvent être une alternative à l’isolation de la toiture : si la maison possède des combles qui ne sont pas aménagés, isoler le sol vous évitera le chauffage d’une surface non utilisée.

Les seuls travaux d’isolation : attention à l’humidité !

Ne chercher qu’à améliorer l’isolation de sa maison ancienne en oubliant les autres travaux de rénovation possibles risque d’endommager le logement. En effet, dans le cadre d’une isolation thermique par l’extérieur, par exemple, il est essentiel de réparer les éventuelles fissures sans quoi l’humidité pourra se développer, fragilisant durablement la maison.

De manière générale, une isolation performante va de pair avec un renouvellement de l’air plus difficile. À moins d’ouvrir très régulièrement les fenêtres au détriment du chauffage, il faudra donc prévoir un système de Ventilation mécanique contrôlée (VMC) pour remédier à ce problème. Une VMC à simple flux ou double flux peut convenir, mais encore faut-il la prévoir dans le projet de rénovation !

Rénovation énergétique globale : la solution pour votre projet

Pour une performance énergétique optimale de votre maison ancienne, la meilleure solution est d’effectuer une rénovation thermique globale. Ces travaux comprennent l’isolation, mais aussi la ventilation et le système de chauffage.

Les aides financières disponibles

Abordée comme un tout, la rénovation thermique globale d’un logement est la solution que le gouvernement subventionne le plus, à travers de nombreuses aides.

La plus connue est Ma Prime Rénov’. Le montant des aides octroyées dépend des revenus du ménage : un niveau de vie intermédiaire correspond par exemple à Ma Prime Rénov’Violet. En revanche, les revenus “Roses” ne sont pas éligibles. Il faut par ailleurs que la résistance thermique R de l’isolant soit au moins égale à 3,7 par m².K/W, et la surface ne peut excéder 100 m².

Les Certificats d’économies d’énergie (CEE) sont aussi un bon moyen de financer vos travaux de rénovation. Cumulables avec les aides de Ma Prime Rénov’, ils sont dispensés par les fournisseurs d’énergie pour inciter les usagers à la rénovation thermique de leur maison.

Ingénieur thermicien lors d'un audit énergétique
Vous souhaitez rénover votre logement ?
Contactez-nous !

L’audit énergétique incitatif 

Pour être certain de ne passer à côté d’aucun détail, faites appel à un professionnel et bénéficiez de ses conseils en demandant la réalisation d’un audit énergétique. Cette prestation fait l’objet d’aides au financement dans le cadre de Ma Prime Rénov’ et conditionne l’accès à certaines autres aides pour les travaux préconisés. De plus, l’audit énergétique vous permet :

  • la garantie de travaux réalisés par un artisan labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), signe de qualité et de professionnalisme ;
  • l’établissement de plusieurs scénarios pour une rénovation thermique sur mesure, adaptée à votre maison ancienne et à ses contraintes (Quoi isoler en priorité ? Quel isolant choisir ?) ;
  • Les devis détaillés pour les travaux, poste par poste, avec une estimation du prix et le montant des aides qu’il est possible de récupérer.

Prenez contact avec Ithaque et commencez la rénovation énergétique de votre maison ancienne dès à présent !

Vous voulez en savoir plus ?

Foire à Questions - FAQ

Comment isoler une maison des années 50 ?

il est essentiel d'isoler correctement les murs, le plafond et le toit de votre maison. Cette isolation thermique joue un rôle clé dans la réduction des pertes de chaleur, ce qui se traduit par des économies d'énergie importantes. Pour ce faire, vous pouvez opter pour des matériaux isolants efficaces comme la laine de roche, la laine de verre ou le polystyrène. Ces isolants contribuent à maintenir une température confortable dans votre maison et à réduire votre consommation d'énergie, ce qui est bénéfique à la fois pour votre confort et pour l'environnement.

Quel budget, pour rénover entièrement une maison ?

La rénovation totale d'une maison construite dans les années 50 est un projet complexe et onéreux. Il est difficile de fournir un montant précis, car les coûts varient en fonction de plusieurs éléments, comme la taille de la maison, le choix des matériaux, et la nature des travaux nécessaires. En règle générale, prévoyez un budget compris entre 50 000 et 200 000 euros pour une rénovation complète de ce type. Il est essentiel de prendre en compte ces facteurs lors de la planification de votre projet de rénovation pour établir un budget réaliste.

Update cookies preferences