Accueil
>
Blog
>
Le test d’étanchéité à l’air, l’outil pour gagner 1 classe DPE à moindre frais !
Lecture : 
4
 min

Le test d’étanchéité à l’air, l’outil pour gagner 1 classe DPE à moindre frais !

Ecrit par 
Mathieu
.
Mis à jour le 
22/12/2023
Articles annexes

étanchéité à l’air, c'est quoi ? 

Avez-vous déjà entendu parlé de l’étanchéité à l’air ? Alors que l’on parle beaucoup d’isolation pour améliorer les performances énergétiques des logements, l’importance

de l’étanchéité à l’air reste trop souvent sous-estimée dans les travaux de rénovation énergétique.

Cette notion d’étanchéité à l’air est régulièrement touchée du doigt par les occupants des lieux. En effet, ce sont des mots clés comme “courants d’airs” ou “passage d’air froid ici et là” qui nous mettent la puce à l’oreille. Ce sont les premiers éléments d’analyse qui rendent compte de la qualité de l’étanchéité à l’air du logement.

La qualité de l’étanchéité à l’air d’un logement traduit directement le nombre de trous et la quantité d’air traversant l’enveloppe du bâtiment. Plus il y a de trous dans cette enveloppe, plus il y a de fuites. De la même manière, plus les trous sont grands par la taille, plus les fuites et infiltration d’air sont importantes.

Dans la quête d’une bonne performance énergétique la problématique n’est pas aussi simple puisque le niveau d’étanchéité à l’air recherché est d’un niveau d’exigence bien au-delà des courants d’air perçus.

A titre d’exemple, pour imager ces fuites d’airs, considérons une maison de 110m². Une bonne étanchéité l’air correspond à une enveloppe parfaitement étanche avec uniquement un seul trou carré de 21 cm de côté.

⏺L'info Ithaque

Pour les petites surfaces la répercussion de cette amélioration de l’étanchéité à l’air sera moins importante mais dans tous les cas elle améliorera la qualité du logement.

Plusieurs bonnes raisons pour améliorer l’étanchéité à l’air de votre logement :

  • Une bonne étanchéité à l’air permet de réduire les fuites d’air. En période de chauffe c’est donc moins de fuites d’air chauffé par l’occupant qui s’échappe vers l’extérieur. Revoir l’étanchéité de son logement permet de réduire le besoin en chauffage du logement. C’est donc moins de consommations en chauffage et donc des factures énergétiques moindre en perspective.
  • En été, le niveau de fuite est également un point important puisqu’il permet de limiter l’entrée d’air chaud dans le logement. En revanche, le confort d’été ne se résume pas uniquement à son étanchéité et peut même être contre-productif. En effet, un logement qui ne bénéficie par d’une capacité de renouvellement d’air comme les logements traversants se verra conserver la chaleur relativement plus longtemps. Un logement traversant sera plus agréable à vivre puisqu’il permettra de renouveler l’air intérieur assez facilement lorsque l’air extérieur le permet.
  • L'efficacité d’un isolant peut être réellement impacté lorsque celui-ci est traversé par un courant d’air.
  • dans certaines conditions qui seront explicitées à la fin de cet article il sera possible d’améliorer son DPE et donc la valeur verte de son bien dans le cadre d’une vente.

En quoi consiste le test d’infiltrométrie ?

Le test d’étanchéité à l’air, aussi connu sous le nom de test d’infiltrométrie ou de test à la porte soufflante « blower door » permet d’évaluer le niveau de fuite de tout type de bâtiment. La notion de perméabilité à l’air est également évoquée.

Le test consiste en la mise en surpression ou dépression du bâtiment à l’aide d’une soufflerie qui s’installe dans l’encadrement d’une porte d’entrée. Le ventilateur est relié à un système d’acquisition de données. Ce système pilote le ventilateur et mesure l’effort induit en fonctionnement qui s’exerce sur lui. Cela donne une information qui permet de remonter aux fuites d’air du logement.

Afin de rendre cette mesure cohérente, les entrées d’air naturelles sont temporairement bouchées. On pensera notamment aux entrées d’air des menuiseries, les bouches d’extraction de la ventilation dans les pièces humide ou encore les entrées d’air pour poêle à tirage naturel.

Un rapport est rendu avec le détail de la prestation et des points de fuites relevés sur place. La durée du test est de l’ordre de la demi-journée mais dépend de la taille de l’ouvrage à tester.

Qui fait le test d’étanchéité à l’air et combien ça coute ?

Seul un professionnel disposant d’un agrément spécifique est apte à attester du niveau d’étanchéité à l’air d’un bâtiment. Les qualifications Qualibat 8711 et OPQIBI 1224 permettent d’exercer.

Les prix pour un test d’infiltrométrie démarrent aux alentours des 600€ TTC. Ce prix est à moduler en fonction de la surface du bâtiment, du type de bâtiment, de sa complexité architecturale, etc.

⏺ L'info Ithaque

Bien qu'efficace, il est souvent recommandé de combiner le test d'étanchéité à l'air avec d'autres travaux d'isolation pour maximiser l'efficacité énergétique globale du bâtiment.

Ingénieur thermicien lors d'un audit énergétique
Vous souhaitez rénover votre logement ?
Contactez-nous !

Dans quels cas le test d’étanchéité à l’air est-il obligatoire ?

En rénovation, pas d’obligation, C’est la réglementation thermique des bâtiments existants, qui, depuis 2007, fixe les règles régissant la rénovation thermique d’un logement résidentiel. Cette réglementation impose entre autres des niveaux de performance pour les isolants, les menuiseries extérieures, les systèmes de chauffage. Cependant, aucune obligation concernant l’étanchéité à l’air de l’enveloppe.

Test obligatoire dans le neuf : La réglementation thermique RT 2012 a rendu le test d’étanchéité obligatoire pour tous les logements neufs construits depuis janvier 2013. Cette obligation réglementaire se retrouve dans le cadre de la réglementation environnementale RE 2020.

Le test d’étanchéité à l’air obligatoire pour l’obtention d’un label :

La demande de labellisation d’un bâtiment à usage d’habitation est une démarche volontaire de la part d’un maître d’ouvrage. Elle a pour but d’attester, à l’issu d’un contrôle effectué par un organisme indépendant, du respect d’un certain nombre de critères, gage de la qualité du projet de rénovation. Les labels sont généralement plus ambitieux que la réglementation, et sont souvent précurseurs des exigences futures nationales à venir. La validation d’un niveau de perméabilité à l’air de l’enveloppe pourra faire partie de ces critères. C’est le cas pour:

  • Le label BBC EFFINERGIE RÉNOVATION, dont les critères sont définis à la fois par l’arrêté du 3 octobre 2023 et par l’association française Effinergie.
  • Le label Enerphit, qui a vu le jour afin de répondre aux exigences d’un projet de rénovation au niveau passif.

Les tests d’étanchéité en chiffres :

Il existe plusieurs grandeurs caractérisant l’étanchéité à l’air d’un bâtiment. En France on retrouve principalement le Q4Pa_surf/m². Cette grandeur est utilisée dans la méthode de calcul 3CL-2021 (Calcul des Consommations Conventionnelles des Logements). Elle sert donc dans le calcul des DPE.  : valeur conventionnelle de la perméabilité .

Ce Q4Pa_surf/m² donne un débit d’air (m3/h) sous un delta de pression de 4 Pa entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment et est rapporté à une surface que l’on appelle l’ATBat. Il s’agit de la somme de toutes les surfaces déperditives du bâtiment hors plancher bas. Nous avons donc une grandeur qui s’exprime sous 4Pa en m3/(h.m²).

Certains acteurs préfèrerons suivre le « N50 » qui mesure un débit de fuites rapporté au volume du bâtiment sous 50 Pa de delta de pression (vent de 32 km/h). Il s’exprime en 1/h (ou vol/h). Il s’agit du nombre de fois que le volume du logement est renouvelé par heure sous un vent imposant 50 Pa.

Revenons-en au Q4Pa_surf/m², les valeurs d’étanchéités à l’air retenues pour le calcul de DPE sont :

(1) : avec une isolation des murs et/ou du plafond (isolation de plus de 50% des surfaces), Q4Pa_surf/m² = 2 m3 /(h.m2 )

(2) : avec une isolation des murs et/ou du plafond (isolation de plus de 50% des surfaces), Q4Pa_surf/m² = 1,9 m3 /(h.m2 )

(3) : si les menuiseries représentant plus de 50% de la surface totale des menuiseries possèdent des joints, Q4Pa_surf/m² = 2,5 m3 /(h.m2 ).

Le label BBC Effinergie rénovation impose un Q4Pa_surf/m² maximum = 1,2 m3 /(h.m2).

Comment faire évoluer mon DPE grâce à un test d’étanchéité ?

Pour les bâtiments qui ont fait l’objet d’une mesure d’étanchéité à l’air moins de deux ans avant le diagnostic DPE, la valeur mesurée de Q4Paconv/m² peut être saisie. Ainsi si les travaux de rénovation énergétique ont été menés avec sérieux il peut être envisagé d’obtenir un résultat du test à l’étanchéité du niveau du label BBC rénovation soit Q4Paconv/m² = 1,2 m3 /(h.m2). Dans ce cas le passage d’un Q4 de 1,9 ou 2 dans le calcul du DPE peut amener à une diminutions des pertes d’un bâtiments de 100 m2 de l’ordre de 11 %.

Si on arrive obtenir un Q4 du niveau de la RE2020 soit Q4= 0,6 m3 /(h.m2) pour la maison individuelle, le gain pourra approcher les 20%, toujours pour une maison de 100 m2.

Vous voulez en savoir plus ?

Foire à Questions - FAQ

Quels sont les avantages d'un test d'étanchéité à l'air, en plus d'améliorer la note DPE ?

Outre l'amélioration de la note DPE, le test d'étanchéité à l'air peut aider à améliorer le confort thermique à l'intérieur du bâtiment, à réduire les coûts de chauffage et de climatisation et à augmenter la valeur de la propriété.

Combien de temps dure un test d'étanchéité à l'air ?

La durée du test peut varier en fonction de la taille et de la complexité du bâtiment, mais en général, il faut compter entre 2 et 4 heures.

Quand est-il conseillé de réaliser un test d'étanchéité à l'air ?

Il est recommandé de réaliser un test d'étanchéité à l'air lors de la construction ou de la rénovation d'un bâtiment, avant l'installation des finitions intérieures. Cela permet de repérer et de corriger les fuites d'air à temps.

Comment préparer mon bâtiment pour un test d'étanchéité à l'air ?

Avant le test, assurez-vous que toutes les ouvertures (fenêtres, portes, ventilation) sont fermées. Le professionnel vous donnera plus de détails sur la préparation nécessaire en fonction de votre bâtiment.

Update cookies preferences