Accueil
>
Blog
>
Quelles aides pour l’isolation d'une maison individuelle ?
Lecture : 
6
 min

Quelles aides pour l’isolation d'une maison individuelle ?

Ecrit par 
Marina
.
Mis à jour le 
04/07/2024
Articles annexes

Pour accompagner la rénovation énergétique des logements français, différentes aides financières ont été mises en place pour les pouvoirs publics (MaPrimeRénov’, prime des Certificats d’Économies d’Énergie…). Puisque l’isolation est la clé de l’amélioration de l’efficacité énergétique d’un logement, différentes primes et soutiens financiers existent pour ce type d’opération. À la clé, une diminution du coût de vos travaux et des économies d’énergie mesurables et durables. Dans ce guide, Ithaque vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les aides pour l’isolation en 2024. 

Pourquoi isoler son logement ? 

  • Faire des économies d’énergie : en engageant la rénovation de la toiture, des murs, des fenêtres ou du plancher bas de votre logement, vous limitez les pertes de chaleur l’hiver et vous réduisez votre consommation, ainsi que votre facture de chauffage. Les ménages aux revenus modestes peuvent bénéficier de soutiens spécifiques pour leurs projets d'isolation.
  • Vivre dans un logement plus confortable : l’hiver, une bonne isolation thermique permet de réduire les sensations de parois froides, souvent synonyme d’inconfort. Votre confort d’été est également amélioré, le logement laissant moins pénétrer la chaleur. Pour le confort d’été, le choix du matériau est encore plus stratégique. Généralement, les isolants biosourcés sont 2 fois plus efficaces que les isolants minéraux.
  • Limiter la dégradation du logement : lorsqu’il est bien isolé et qu’il dispose d’un bon système de ventilation, votre logement est moins en proie à la condensation et demande donc moins d’entretien.
  • Augmenter la valeur de son bien : les logements disposant d’une bonne efficacité énergétique sont mieux notés au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). À ce titre, ils sont mieux valorisés sur le marché immobilier. Les propriétaires peuvent augmenter la valeur de leur bien grâce à une meilleure efficacité énergétique.

Le saviez-vous ?

Selon l’Ademe (Agence de la transition écologique), les pertes de chaleur d’une maison non isolée interviennent au niveau du toit (25 à 30 %), des murs (20 à 25 %), des fenêtres (10 à 15 %) et des planchers bas (7 à 10 %). Autant de parties du logement que l’on peut isoler lors d’une rénovation d’ampleur, bien plus efficace qu’une opération geste par geste.

Quelles aides financières pour isoler son logement en 2024 ? 

Petit tour d’horizon des principaux dispositifs prévoyant une aide pour l’isolation en 2024 :

MaPrimeRénov’ Parcours Accompagné : une aide dédiée à la rénovation d’ampleur

Grâce à MaPrimeRénov’ Parcours Accompagné, vous pouvez financer la rénovation d’ampleur de votre logement. Avec ce dispositif, lancé en janvier 2024, votre projet doit vous permettre de gagner minimum 2 classes au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). Pour ce faire, vous devez réaliser minimum 2 gestes d’isolation (toiture, fenêtre, sols ou murs) et recourir à Mon Accompagnateur Rénov’. L’objectif ? Assurer l’efficacité et le suivi de toutes les étapes de votre projet de rénovation énergétique.

MaPrimeRénov’ par geste 

avec cette aide de l’État, mise en place pour améliorer l’efficacité énergétique des logements français, vous pouvez bénéficier d’une aide forfaitaire lors de vos travaux d’isolation.

La prime CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) 

avec le dispositif des CEE, les vendeurs d’énergie (fournisseur d’électricité, de gaz, de carburant…) peuvent vous accorder une prime lors de vos travaux d’économies d’énergie, dont les gestes d’isolation font partie.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) 

pour financer vos travaux d’isolation, vous pouvez contracter un prêt sans intérêt pour vous (ces derniers étant pris en charge par l’État).

La TVA à 5,5 % 

lorsque vous engagez des travaux de rénovation énergétique, l’entreprise en charge de votre projet d’isolation peut appliquer un taux de TVA réduit à 5,5 % sur sa facture (matériaux isolants et main d’œuvre).

L'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH) propose également des aides pour la rénovation énergétique. De plus, des services publics sont disponibles pour informer les citoyens sur ces aides, incluant un site internet unique et des conseils neutres et objectifs

Quelles aides pour quels travaux d’isolation ?

Travaux MaPrimeRénov’ par geste Prime CEE Éco-prêt à taux zéro TVA à 5,5 %
Isolation de la toiture (rampants ou plafond des combles) Oui Oui Oui Oui
Isolation du plancher des combles Non Oui Oui Oui
Isolation des toitures terrasses Oui Oui Oui Oui
Isolations des murs par l’extérieur Oui Oui Oui Oui
Isolation des murs par l’intérieur Oui Oui Oui Oui
Isolation du plancher bas Non Oui Oui Oui
Isolation des parois vitrées (fenêtres et portes-fenêtres) Oui Oui Oui Oui

Quelles conditions d’éligibilité pour ces aides à l’isolation ?

Chaque aide financière pour l’isolation dispose de ses propres conditions d’éligibilité. Ces dernières concernent votre statut (propriétaire ou locataire, par exemple), votre logement ou les conditions de réalisation de vos travaux d’isolation.

Conditions d'Éligibilité aux Aides pour la Rénovation Énergétique

Critère MaPrimeRénov’ par geste Prime CEE Éco-prêt à taux zéro TVA à 5,5 %
Statut du bénéficiaire Propriétaire ne dépassant pas le plafond de ressources Propriétaire ou locataire Propriétaire Propriétaire, locataire, occupant à titre gratuit…
Occupation du logement Résidence principale Résidence principale ou secondaire Résidence principale Résidence principale ou secondaire
Date d’achèvement du logement Plus de 15 ans (2 ans en Outre-Mer) Plus de 2 ans Plus de 2 ans Plus de 2 ans
Recours à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) Oui Oui Oui Oui

Quels sont les montants des différentes aides pour l’isolation en 2024 ?

MaprimeRenov :

Avec MaPrimeRénov’ forfaitaire, le montant de votre aide à l’isolation varie en fonction du type de travaux envisagés et de la catégorie de bénéficiaire à laquelle vous appartenez.
 

Aides pour les Postes d’Isolation

Poste d’isolation Ménages aux ressources très modestes (MaPrimeRénov’ Bleu) Ménages aux ressources modestes (MaPrimeRénov’ Jaune) Ménages aux ressources intermédiaires (MaPrimeRénov’ Violet) Ménages aux ressources supérieures (MaPrimeRénov’ Rose)
Isolation des murs par l’extérieur 75 €/m² 60 €/m² 40 €/m² Non éligible
Isolation des murs par l’intérieur 25 €/m² 20 €/m² 15 €/m² Non éligible
Isolation des rampants de toiture ou des plafonds des combles 25 €/m² 20 €/m² 15 €/m² Non éligible
Isolation des toitures terrasses 75 €/m² 60 €/m² 40 €/m² Non éligible
Isolation des parois vitrées (fenêtres et portes-fenêtres) en remplacement de simple vitrage 100 €/équipement 80 €/équipement 40 €/équipement Non éligible
Protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement solaire 25 €/m² 20 €/m² 15 €/m² Non éligible

Comment connaître sa couleur MaPrimeRénov’ ?

Votre profil MaPrimeRénov’ dépend de la région où vous vivez (Île-de-France ou hors Île-de-France), du nombre de personnes composant votre foyer fiscal et de votre revenu fiscal de référence pour l’année N-1 (exemple : 2023 pour un projet d’isolation prévu en 2024). 

Plafonds de ressources en Île-de-France
Nombres de personnes composant le ménage Ménages aux Revenus très modestes  Ménages aux Revenus modestes  Ménages aux Revenus intermédiaires Ménages aux Revenus supérieurs
1  ⩽ 23 541 €  ⩽ 28 657 €  ⩽ 40 018 € Supérieur à 
40 018 €
2  ⩽ 34 551 €  ⩽ 42 058 €  ⩽ 58 827 € supérieur à 
⩽ 58 827 €
3  ⩽ 41 493 €  ⩽ 50 513 €  ⩽ 70 382 € Supérieur à 
70 382 €
4  ⩽ 48 447 €  ⩽ 58 981 €  ⩽ 82 839 € Supérieur à 
82 839 €
5  ⩽ 55 427 €  ⩽ 67 473 €  ⩽ 94 844 € Supérieur à 
94 844 €
Par personne supplémentaire  + 6 970 €  + 8 486 €  + 12 006 € + 12 006 €

Plafonds de ressources en France hors " île-de-france "
Nombres de personnes composant le ménage Ménages aux Revenus très modestes  Ménages aux Revenus modestes  Ménages aux Revenus intermédiaires Ménages aux Revenus supérieurs
1 ⩽ 17 009 € ⩽ 21 805 € ⩽30 549 €  > 30 549 €
2 ⩽ 24 875 € ⩽ 31 889 € ⩽ 44 907 € > 44 907 €
3 ⩽ 29 917 € ⩽ 38 349 € ⩽ 54 071 € > 54 071 €
4 ⩽ 34 948 € ⩽ 44 802 € ⩽ 63 235 € > 63 235 €
5 ⩽ 40 002 € ⩽ 51 281 € ⩽ 72 400 € > 72 400 €
Par personne supplémentaire +5 045 € +6 462 € +9 165 € +9 165 €

L’info Ithaque


Si elles ne sont pas nulles, les aides MaPrimeRénov’ pour les fenêtres, la toiture ou les murs sont moins intéressantes en monogeste que celles proposées pour une rénovation d’ampleur. En effet, le montant accordé avec MaPrimeRénov’ Parcours Accompagné correspond à un pourcentage de toutes vos dépenses éligibles (entre 30 et 80 % du montant de vos travaux selon vos ressources financières + 10 % supplémentaires en cas de sortie de passoire thermique (logements initialement notés F ou G au DPE)). 

Ingénieur thermicien lors d'un audit énergétique
Vous souhaitez rénover votre logement ?
Contactez-nous !

Primes CEE : quels sont leurs montants pour l’isolation ?

Le montant de l’aide versée dans le cadre d’une prime CEE varie d’un geste d’isolation à l’autre. Chaque opération fait l’objet d’une fiche standardisée, qui sert à estimer les économies permises par le projet, en fonction de différents facteurs (zone climatique, surface d’isolant installé…). De manière générale, plus les travaux permettent de faire des économies d’énergie et plus l’aide est intéressante. Par ailleurs, des primes plus élevées sont versées aux ménages ayant des ressources modestes. 

Éco-PTZ : quel montant peut-on emprunter pour l’isolation ? 

Avec l’éco-prêt à taux zéro, le montant pouvant être emprunté et la durée du remboursement varient en fonction de votre projet.

Conditions de l'Éco-prêt à taux zéro

Type d’opération Montant maximal du prêt par logement Durée maximale du remboursement
Action seule 15 000 € (7 000 € pour les parois vitrées) 15 ans
2 travaux 25 000 € 15 ans
3 travaux 30 000 € 15 ans
PrimeRénov’ (en cas de mobilisation de MaPrimeRénov’ en parallèle) 50 000 € 20 ans
Performance énergétique globale 50 000 € 20 ans

Exemple : si vous réalisez un bouquet de travaux incluant 2 gestes d’isolation, vous pouvez demander un éco-PTZ allant jusqu’à 25 000 €, à rembourser dans les 15 ans.

À retenir

Sous certaines conditions, MaPrimeRénov’, la prime CEE et l’éco-prêt à taux zéro peuvent se cumuler. Ainsi, vous pouvez réduire davantage le montant de vos travaux et bénéficier d’une solution intéressante pour assurer leur financement.

Comment demander ces aides financières dédiées à l’isolation ?

Chaque dispositif de soutien à l’isolation thermique nécessite des démarches qui lui sont propres. Il est donc souvent complexe d’effectuer le montage de ses dossiers de demandes d’aides financières soi-même.

Sachez cependant que des entreprises spécialisées, comme Ithaque, peuvent vous accompagner dans ces démarches administratives : si vous engagez une rénovation d’ampleur, cet accompagnement est automatiquement inclus dans les services proposés par Ithaque. 

Vous voulez en savoir plus ?

Foire à Questions - FAQ

Qui peut avoir accès au parcours forfaitaire de MaPrimeRénov’ ?

En 2024, seuls les ménages Bleus (très modestes), Jaunes (modestes) et Violet (intermédiaires) ont accès au parcours poste par poste de MaPrimeRénov’. Les ménages Roses, aux ressources supérieures, peuvent seulement accéder au parcours Accompagné, dédié aux rénovations d’ampleur.

Est-il possible de cumuler l’aide MaPrimeRénov’ Parcours Accompagné avec des CEE ?

Non, il n’est pas possible de cumuler MaPrimeRénov’ Parcours Accompagné et les aides des CEE, car ces dernières sont déjà valorisées et incluses dans l’aide versée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

Avec MaPrimeRénov’ Parcours Accompagné, est-il obligatoire de réaliser 2 gestes d’isolation si le logement est déjà isolé ?

Oui, il n’existe aucune dérogation pour le moment.

Un locataire louant un bien avec un DPE G peut-il exiger des travaux à son propriétaire ?

Oui, à partir de 2025, tous les logements G seront interdits à la location. De ce fait, un locataire pourra se retourner contre son propriétaire et exiger des travaux de rénovation énergétique si le bien qu’il loue est noté G au DPE.